Opération de profilage Avril 2016

unnamedLa région de l’Extrême-Nord du Cameroun reste confrontée au phénomène d’insécurité lié au conflit contre l’État Islamiste d’Afrique de l’Ouest (BokoHaram). Malgré l’accalmie apparente, des déplacements des populations continuent à s’effectuer à l’intérieur de la région, notamment dans le Mayo-Tsanaga, Mayo-Sava et le Logone et chari. Afin d’évaluer les besoins  de ces populations qui vivent pour la plupart dans des conditions inhumaines, fort de son expérience en matière de collecte et de gestion des données des personnes déplacées, l’OIM, par l’intermédiaire de son partenaire local d’exécution RESPECT-CAMEROON a encore tenu le pari. L’organisation locale a déployé des équipes sur le terrain dans 4 départements (Mayo-Tsanaga, Mayo-Kani, Diamaré et Mayo-Danay)de la région de l’Extrême-Nord afin de collecter de façon régulière, au niveau des arrondissements, des données sur les personnes affectées par les déplacements.  Dans l’ensemble, cette phase de collecte a connu une bonne organisation. Pas d’incident enregistré. Nonobstant les difficultés de terrain, les énumérateurs de RESPECT CAMEROON une fois de plus ont bravé la peur dans une situation d’insécurité pour la réussite de cette opération dans la région de l’Extrême-Nord.

6 66blob

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *